Laboratoire Léon Brillouin

UMR12 CEA-CNRS, Bât. 563 CEA Saclay

91191 Gif sur Yvette Cedex, France

+33-169085241 llb-sec@cea.fr

BD diffusons les neutrons

Grand succès pour la conférence UCANS-8 : des réacteurs sources de neutrons, aux sources compactes  

img

Grand succès pour la conférence UCANS-8 qui a rassemblé plus de 130 chercheurs venus du monde entier pour réfléchir ensemble à l'avenir des études avec des faisceaux de neutrons. Selon les participants, cette conférence apparait comme historique, car elle s'est tenue à un moment charnière de la sciences des neutrons qui évolue des études sur réacteur vers les études par faisceaux pilotés par accélérateur de toute taille : sources de type ESS (European Spallation Source) ou sources compactes.

Ces 50 dernières années, l'étude de la matière par faisceau de neutrons a en effet été dominée par une combinaison fructueuse de grandes installations internationales (installation européenne de l'ILL à GrenobleHFIR (Oak Ridge) et MURR (Univ. Missouri) aux États-Unis, BER-II en Allemagne ou JRR-3M au Japon...), appuyées par des réseaux d'installations nationales, tel que le le réacteur Orphée en France (LLB). Les progrès récents de la technologie des accélérateurs et de la conception neutronique permettent aujourd'hui de concevoir des installations de neutrons pilotés par accélérateurs à  courant élevé, qui vont jouer un rôle important dans la technologie et la science des neutrons.

Ainsi, les applications neutroniques utilisant des sources neutroniques compactes pilotées par un accélérateur prennent maintenant de plus en plus d’importance dans la mesure où elles pourront couvrir l'ensemble des domaines : science des matériaux, ingénierie et physique nucléaire, biologie, technologies de l'information, etc... Pour promouvoir ces activités, l'Union pour les sources de neutrons pilotés par accélérateurs (Union for Compact Accelerator-driven Neutron Sources - UCANS) a été créée en 2010. Sa 8ème conférence annuelle internationale en 2019 a ainsi montré l'ampleur de ce virage, où ces nouvelles sources moins onéreuses et plus flexibles doivent atteindre des flux à même de concurrencer les faisceaux de neutrons issus des réacteurs.

A. Menelle, dépêche du 11/07/2019

 

Retour en haut