Laboratoire Léon Brillouin

UMR12 CEA-CNRS, Bât. 563 CEA Saclay

91191 Gif sur Yvette Cedex, France

+33-169085241 llb-sec@cea.fr

BD diffusons les neutrons

Les enjeux de l'astrophysique spatiale
 
CEA/DSM/Irfu/SAp / UMR AIM
Jeudi 24/09/2009, 11:00
Bât 774, Amphi Claude Bloch, Orme des Merisiers
Le 14 mai 2009, une fusée européenne lançait parfaitement les satellites Herschel et Planck, à la pointe de la technologie. De grandes perspectives s’ouvrent pour l’astrophysique spatiale européenne. Le filtre constitué par l’atmosphère terrestre étant franchi, toutes les longueurs d’onde deviennent accessibles et un univers insoupçonné se révèle. Comme la lunette de Galilée le fit sur Terre en 1609, le domaine spatial révolutionne notre vision de l’univers. Les régions sombres dans le visible apparaissent comme des pouponnières d’étoiles dans l’infrarouge; l’univers immuable en lumière visible présente une variabilité à l’échelle de quelques heures dans le rayonnement γ… Les télescopes spatiaux se succèdent : après «Hubble» (domaine visible), «James Webb» observera dans l’infrarouge, allant à la recherche des objets les plus lointains de l’univers, formés il y a 13 milliards d’années. Faites hors de l’atmosphère, les observations bénéficient d’une stabilité exceptionnelle, qui permet d’observer des planètes extrasolaires passant devant leurs étoiles, de cartographier l’univers sombre et ainsi de mieux "contraindre" la mystérieuse énergie noire, qui domine le contenu énergétique de l’univers…
Contact : Luc BARBIER

Retour en haut