Laboratoire Léon Brillouin

UMR12 CEA-CNRS, Bât. 563 CEA Saclay

91191 Gif sur Yvette Cedex, France

+33-169085241 llb-sec@cea.fr

BD diffusons les neutrons

Faits marquants 2014

09 février 2014

Une collaboration de chercheurs issus des laboratoires CRISMAT à Caen, LLB et SOLEIL sur le plateau de Saclay et de l'Institut Gerhardt de Montpellier, vient de mettre en évidence des propriétés inédites d’absorption-restitution de l’oxygène dans une ferrite multiferroïque, ouvrant ainsi la voie à des nouvelles applications multifonctionnelles.

 

02 juin 2014

Si l'imagerie par absorption–diffusion de rayons X nous est plus familière, une imagerie similaire peut être obtenue avec un faisceau de neutrons. Cette technique, non destructive et hautement sélective, apporte des informations distinctes des autres techniques d'imagerie (RX, RMN) grâce aux propriétés particulières des neutrons, tel que leur pénétration aux travers de matériaux (métaux) ou leur forte diffusion par l'hydrogène.

L'imagerie neutronique permet ainsi de réaliser des reconstructions tomographiques (en 3D) avec une résolution de l'ordre de quelques dizaines de micromètres d'objets qui peuvent être étudiés in situ dans leurs contenants. Elle permet aussi de suivre des processus cinétiques, avec par exemple l'étude de la mobilité d'un fluide dans un système poreux ou hétérogène. Considérant ces spécificités, le Laboratoire Léon Brillouin vient de s'équiper d'une nouvelle station d’imagerie "IMAGINE", accessible à l'ensemble de la communauté scientifique et à même de satisfaire les besoins industriels.

 

20 janvier 2014

Toute cellule biologique est entourée d'une membrane constituée principalement d'une bicouche lipidique. Le rôle de cloisonnement de ces membranes les met au cœur de toute communication cellulaire (au sens large de "transport" d'une information d'une cellule à une autre, tel que le simple échange d'une molécule, par exemple). Pour cette fonction, la bicouche lipidique pourrait paraître biologiquement inerte et passive, car beaucoup de ces échanges sont assurées par l'intermédiaire de grosses molécules (médiateurs principalement peptidiques au sens large, en incluant les protéines), incluses dans la membrane. Il apparait en fait que le rôle de cette bicouche est vraisemblablement beaucoup plus primordial, car ses propriétés thermodynamiques et mécaniques contrôlent l'inclusion de ces médiateurs.


Retour en haut