Laboratoire Léon Brillouin

UMR12 CEA-CNRS

Bât. 563 CEA Saclay

91191 Gif sur Yvette Cedex

France

llb-sec@cea.fr

05 décembre 2008
Comment se comporte un liquide dans un nanocanal ?
logo_tutelle logo_tutelle 

Modélisation par simulation moléculaire du fluide
confiné dans un canal nanométrique (Qing JI, IPR, Rennes).

Communiqué de presse commun CEA-CNRS

Les molécules qui constituent un fluide sont tellement petites et nombreuses qu’à notre échelle nous pouvons considérer les fluides comme des milieux continus. En est-il de même lorsque ces mêmes fluides circulent dans des canaux dont le diamètre n’excède pas quelques tailles moléculaires ? Des physiciens de Rennes (IPR), Saarbrücken, Saclay (Iramis/LLB) et Grenoble (ILL) ont ainsi montré que certains fluides constitués de molécules allongées, dites mésogènes, ne présentent plus les mêmes propriétés physiques si le diamètre du tube dans lequel on les place est de l’ordre de 10 nanomètres, soit trente fois le diamètre de ces molécules.

Pour effectuer ces expériences, les physiciens ont utilisé des canaux de plusieurs centaines de micromètres de longs, mais seulement 8 nm de diamètre, obtenus par attaque électrochimique de feuilles de silicium. Après oxydation de ces matériaux, ils ont obtenu des membranes de silice, parfaitement transparentes et percées d’une assemblée de nanocanaux. Par des mesures optiques, ils ont suivi les orientations préférentielles de molécules mésogènes, confinées par imprégnation dans les canaux. Ces molécules, impliquées dans la plupart des applications des cristaux liquides, s’alignent spontanément entre elles en dessous d’une température bien précise alors que leur orientation est quelconque au dessus de cette température. En outre, des mesures de diffusion des neutrons faites au LLB et à l'ILL, ont montré que dans un canal, les mouvements de rotation et de translation des molécules sont modifiés et dépendent de manière importante de l’endroit précis de l’échantillon où se place la molécule. Ces modifications devraient avoir un effet important sur la viscosité du fluide et ses propriétés de transport.

Les résultats de cette étude font l’objet de deux publications dans les revues Physical Review Letters et Physical Review E, Rapid Communication.

 

En savoir plus

Relation between static short range order and dynamic heterogeneities in a nanoconfined liquid crystal, Ronan Lefort1, Denis Morineau1, Régis Guégan2, Mohammed Guendouz3, Jean-Marc Zanotti4, and Bernhard Frick5, Physical Review E, Rapid Communication, Phys. Rev. E 78, 040701(R) (2008)

  • 1Institut de Physique de Rennes (IPR), CNRS-UMR 6251
  • 2Institut des sciences de la Terre (ISTO), CNRS-UMR 6113,
  • 3Laboratoire d’Optronique, FOTON, CNRS-UMR 6082,
  • 4Laboratoire Léon Brillouin,
  • 5Institut Laue-Langevin,

Continuous Paranematic-to-Nematic Ordering Transitions of Liquid Crystals in Silica Nanochannels,
A.V. Kityk, M. Wolff, K. Knorr, D. Morineau, R. Lefort, and P. Huber,
Phys. Rev. Lett. 101, 187801 (2008), arXiv:0810.0509v2

05-12-2008

 

Maj : 05/12/2008 (1120)

 

Retour en haut